Services offerts

Dents de sagesse

Dents de sagessePourquoi doit-on extraire les dents de sagesse (troisièmes molaires) si souvent de nos jours ?

Chez les générations précédentes, les individus se faisaient extraire des dents régulièrement pendant l’adolescence à cause des dommages causés par la carie extensive. Ainsi, lorsque les dents de sagesse faisaient éruption, elles avaient l’espace nécessaire. C’était en quelque sorte des dents de secours.

De nos jours, avec les mesures d’hygiène améliorées, l’application de fluorure dès le bas âge et les suivis réguliers chez le dentiste, le taux de carie a chuté remarquablement de sorte que peu de dents d’adultes sont extraites en bas âge. L’espace nécessaire à la bonne éruption des 3ieme molaires n’est donc pas disponible dans environ 70% des cas. Une dent non éruptée ou partiellement éruptée peut s’infecter et créer de la douleur. Un traitement antibiotique sera nécessaire avant l’extraction. Certains, plus chanceux, ont assez d’espace et d’autres ont tout simplement une absence congénitale de ces dents.

Il est toujours préférable de conserver les dents permanentes éruptées avant les troisièmes molaires puisque celles-ci sont souvent plus petites et difformes.

La procédure d’extraction est presque toujours simple pour les dents supérieures et complexe pour les inférieures. On préfère extraire ces dernières avant leur éruption donc avant que leurs racines ne soient complètement formées. La procédure est ainsi plus facile et le risque de paresthésie (engourdissement de la lèvre ou du côté de la langue) est diminué de manière importante. De fait, la proximité des racines par rapport au nerf sensitif de la mâchoire inférieure est étroitement reliée au risque de lésion du nerf. Cette perte de sensibilité, si elle survient, est la plupart du temps temporaire.

Suite à l’extraction, on doit s’attendre à prendre des anti-inflammatoires pour une période de 2 à 4 jours, avoir une enflure légère à moyenne de la joue et, dans quelques cas, une ecchymose (bleue) sur le côté de la joue peut apparaître.

Dans tous les cas, il est fortement suggéré de s’abstenir de fumer, de consommer d’alcool et s’entraîner ou faire du sport pour 4 à 5 jours. En suivant ces recommandations, on diminue les risques de complications, de douleur persistante et d’infection (voir section consignes).